Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18/12/2014

Le royaume de l'O - 17 novembre 2014

Un grand merci à Marie Noëlle  Sachot-Drouhin qui vient pour la seconde fois nous conter sa nouvelle aventure au plus près des sommets de l’Himalaya.                           

20141117marienoellew.jpg

Le Mustang Terre Himalayenne :

Trek au Royaume de L'O

Le Mustang, royaume enclavé dans le Tibet, à l’Ouest du Népal est  resté fermé au monde jusqu’en 1992.

20141117mustangw1.jpgCe pays semi-désertique, parsemé de villages entourés de cultures vivrières possède un climat sec et désertique, un été court et chaud et un hiver glacial.  L’agriculture base de toute vie  procure une alimentation essentiellement composée de céréales accommodées en galettes et bouillie, arrosée de thé au beurre rance de yak.

C’est au rythme de la marche, 12 jours à raison de 6 à 7 heures par jour par des dénivelés de 1200m, que notre petit groupe va découvrir ces contrées sauvages et grandioses en traversant de petits villages qui ressemblent à des oasis de vertes au milieu des montagnes désertiques.

20141117mustangw2.jpgArrivés à Katmandu nous  visitons  Pashupatinath, lieu de crémation et centre de pèlerinage hindouiste, puis le stupa de Boudhanath, haut lieu du bouddhisme tibétain. Puis c’est le départ pour Pokara dans la chaîne des Annapurna où nous prendrons un avion pour Jomsom, porte du Royaume de Lo.  Nous y  attendrons nos sherpas et notre guide pour partir dans les profondeurs du Mustang.  Au fil de notre quotidien nous découvrirons  des villages ponctués de chörtens (forme tibétaine de stupas bouddhiques)et de gompas (monastères bouddhistes)  d’une rare beauté, dominés par les hauts sommets culminant à 7000/8000 mètres.

Que retenir de ce périple :

La  grandeur et l’immensité de l’Himalaya,  creuset de la spiritualité et un profond sentiment de liberté, de  dépassement de soi …

                                        Citations de Bouddha :

« La vie n’est pas un problème à résoudre mais une expérience à vivre »

           « Il n’a pas de chemin vers le bonheur, le bonheur est le chemin »

11/05/2014

IKEBANA

 Christine CARON et six de ses élèves ont fait découvrir à un public attentionné à la fois un art et une philosophie.

                     20140408christne2.jpg
                   

 

 

Après quelques explications sur l’origine et l’art de l’Ikebana, chaque élève a pris place à  sa table pour confectionner son bouquet.

Différentes branches de printemps dont certaines étaient fleuries, lilas et pommier, sont proposées aux élèves pour l’élaboration de leur bouquet et un large choix de fleurs est également mis à disposition.

Des vases de différentes matières et de différentes formes sont présentés aux élèves. L’importance du vase est rappelée car il s’agit d’un élément important et son choix reste déterminant dans la construction du bouquet. Le contenant quel qu’il soit s’intègre parfaitement dans la composition jusqu’à se faire oublier.

L’ikebana répond à des codes stricts et précis, il est réalisé et exposé, la plupart du temps, adossé à un mur afin de respecter ses origines sacrées. En effet depuis le 6ème siècle avant JC,  le bouquet est disposé devant l’autel du temple.

Enfin, la lecture d’un haïku en conformité avec la saison,  sert de préambule au bouquet et amène une transition nécessaire permettant le centrage de chaque ikébaniste.

Tous ces détails étant en place, le travail de chacun a pu commencer.

                        10230408christine1.jpg                   20140408eleves.jpg

Durant plus d’une heure,  l’auditoire a pu suivre la mise en forme des bouquets et la variété des constructions malgré des éléments identiques.

Pâques n’étant pas très loin le clin d’œil fut apporté par l’obligation de placer un petit nid et quelques œufs dans le bouquet.

Tout le monde a pu apprécier la dextérité de chacun des élèves qui étaient à des niveaux différents de leur apprentissage.

 Si chaque personne dans le public pouvait avoir sa préférence, les six bouquets furent applaudis, trois vous sont présentés.

 
Les bouquets
 

24/03/2014

Soirée Art Floral Japonais ou IKEBANA-8 Avril 2014

Notre délégation vous invite à venir découvrir l’art floral japonais, pratique ancestrale du pays du Soleil Levant.  Une démonstration  vous sera proposée par  Christine CARON et les Ikebanistes.

Christine CARON est diplômée de l'école SOGETSU de Tokyo et Maître Ikebana de 2éme degré.

20140408ikebana1wjpg.jpg

                                                                 IKEBANA

 C’est en Inde,  au Vème  siècle avant JC, que nait l’ikebana.

Cet art religieux est alors pratiqué par les moines bouddhistes. Il va pénétrer la Chine et s’enrichir du confucianisme ainsi que du taoïsme.

Il se développera au Japon à partir du VIème siècle ou il sera introduit dans les cérémonies religieuses. L’ikebana trouve alors un terrain plus que favorable au Japon ou domine le shintoïsme. Le respect de la nature est primordial.

Jusqu’au  XIIème siècle, Les bouquets seront réalisés par les moines bouddhistes et disposés devant l’autel du temple en guise d’offrande à bouddha.

Puis l’ikebana connait une évolution, il gagne les palais et la noblesse mais aussi les samouraïs et les shoguns. On assiste donc au passage de l’art sacré à l’art laïc.  L’ikebana sort du temple et intègre le tokonoma de la maison japonaise.

 L’ikebana reste un privilège des hommes. C’est à la fin de l’ère Edo (1603 - 1867) que les femmes et les enfants des grandes familles accèdent à l’ikebana.

 L’ikebana est un art qui met en valeur l‘asymétrie, le vide, l’usage d’une structure ternaire l’importance des lignes et des contrastes, l’expression de la vie, de l’émotion, de l’instant.

 Réservez votre soirée et retrouvez nous nombreuses:

                                      Le Mardi 8 Avril à 19h15 au restaurant le Clos du Roy

                                             35 Avenue du 14 Juillet-"Quartier des Grands Crus"

                                                                   21300 CHENÔVE

                                                                  Tel:03 80 51 33 66

  Un verre de l'amitié et une ardoise apéritive accompagneront cette soirée.

Tarifs:

adhérentes: 10,50 €

Non adhérentes: 15,50 €


  Merci de votre réponse au plus tard le Mercredi 2 Avril : martine.chomard@femmes3000.fr

 

08/02/2014

TREKKING au NEPAL, VALLÉE du LANGTANG- 15/11/2013

20131115nepal.jpg

 Notre délégation a eu le plaisir d’accueillir Marie Noëlle SACHOT-DROUHIN qui nous a emmené partager une aventure, un voyage du corps et de l’esprit sur la terre des HIMALAYAS.

Le Népal est le pays du trekking en montagne, des longues randonnées et des expéditions au plus près des sommets de L’HIMALAYA.

 Notre intervenante réalise sa première expédition en octobre 2010 avant de repartir pour un second trekking en 2012 pour le MUSTANG

«  Mon premier trekking au Népal me mènera dans la Vallée de LANGTANG et de HELAMBU. Ces vallées forment la partie centrale de l’HIMALAYA népalais entre le massif des ANNAPURNAS te le massif de l’EVREST.

Dans ce paradis des trekkeurs, l’aventurière découvre des panoramas époustouflants.

 Ce seront 18 jours de marche avec guide et sherpas où se succèderont des zones de végétation et des lieux arides culminant à 3800m ;4500m et 5000m.

De belles rencontres jalonneront cette expédition. Népalais et Thibétains  vivent, malgré leur dénuement, en totale harmonie avec la nature âpre et sévère des montagnes himalayennes. Le Népal est aussi  une destination culturelle où hindouisme et boudhisme ont inspiré les arts népalais.

« N’oublies pas de vivre avec ton cœur, au ras des hommes, pour découvrir le dieu qui est en eux. »

Tashi Namgyal Gyalpo Roi du Zanskar.

 

18/12/2012

Voyager Autrement

20121214Florence-et-Sylvie.jpg Sylvie Massart et Florence Archimbaud  ont, pour notre plus grand bonheur, présenté leurs itinérances, ce 14 décembre 2012, reçues par Femmes 3000 Bourgogne, sous le Haut Patronage du Sénateur Maire F. Rebsamen, représenté par Nelly Metge, Adjointe déléguée à l'Emploi, l'Insertion et à l’Économie Sociale et Solidaire.

La Ville de Dijon a mis à disposition les belles Cuisines Ducales , lieu idéal  pour le récit d'épopées.

Martine Chomard, Présidente de Femmes 3000 Bourgogne, ayant remercié la Ville pour son hospitalité, et le public pour sa présence, a rappelé en ouverture, que la mise en valeur des talents et des compétences, l’égalité des chances, et l'encouragement de la prise de risque, étaient le motto de Femmes 3000.

Cela a  permis à Nelly Metge  de dire joliment que  l'expérience unique des deux conférencières était preuve d'audace. Elle a remarqué que  pour les personnes malmenées par la société, son quotidien, cette initiative nomade, demandait, courage et maîtrise du risque. C'étaient exactement les qualités qu'elle retenait pour donner espoir au public solidaire.  

20121214assemblee1.jpgPour l'audience nombreuse et très attentive, tout semble parti d'un rêve. Un beau jour de mars 2000, le départ est devenu pour Sylvie et Florence, mieux qu'une nécessité, une évidence.

Nos deux conférencières « décident de fêter le nouveau millénaire par un tour du monde à vélo, sans sponsors, sans moyens logistiques hors du commun, sans expérience des voyages, ni du vélo. Cette  expérience dure cinq ans et trois mois, des hautes latitudes du Cap Nord à la Patagonie en passant par les pistes sahariennes, les hauts cols de l’Himalaya ou les routes encombrées de l’Inde. » L’adaptation et la disponibilité sont les maître-mots de ce voyage, tant dans les rencontres humaines, que dans leurs conditions de vie et de circulation à vélo.

Elles découvrent en chemin le Japon, ses îles et ses pèlerins qu'un bouddhisme exigeant, font marcher en boucle toujours et encore pour le pèlerinage de Shikoku. Elles y retournent et marchent elles aussi : il faut les entendre vous conter cette pratique du o settai. 

Leur plus récent voyage : départ le 17 septembre 2011 pour les chemins de Compostelle et les 4000 km Aller/Retour à pied depuis Dijon par la voie de Vézelay puis par celle du Puy en Velay. Elles sont à Cîteaux mi-février 2012, aux marches de Dijon.

20121214assemblee2.jpgLeur conférence à deux voix, sur fond d'images venues  du monde ou de la montagne de Vézelay, emmène l'auditoire dans  une marche hors du temps, le temps qui pourtant rythme leur mouvance, y compris quand elle en perdent les repères. Sans religiosité particulière, mais en quête des autres et de soi.

Les chants Grégoriens, les cithares, les voix d'Iran ou de Bamako sont à la fois le fond sonore et l’écho de leur périple.  Sylvie Massart et Florence Archimbaud  ne sont pas tentées par l'ailleurs, et pas en rupture : elles reviennent à leurs amis, à leur famille, pour mieux repartir. Elles disent que le voyage peut être immobile, et dans tous les cas démarre en bas de chez soi.

Laissons le dernier mot à Marguerite Yourcenar  dans ses Mémoires d'Hadrien : "Peu d'hommes aiment longtemps le voyage, ce bris perpétuel de toutes les habitudes, cette secousse sans cesse donnée à tous les préjugés"

Elles citent volontiers ce passage, mais justement, elles sont deux femmes à l'intense volonté. Restez à leur écoute : elles embellissent la vie, la leur, la vôtre.

Des liens très utiles :
http://www.detoursdumonde.sitew.com/#Livre.A

http://www.detoursdumonde.sitew.com/#DVD.B

29/11/2012

Voyager autrement - 14 Décembre 2012

Prochaine rencontre débat:

20121214affiche.jpg


20/04/2012

Rencontre avec les Gazelles - 18/04/2012

20120324voitureW.jpg

 Le 18 Avril, salle du Grand Dijon, la Délégation Femmes 3000 Bourgogne a reçu les deux Gazelles Dijonnaises, ANNE SENCE et LAURENCE MENEGON venues conter leur aventure au coeur du désert marocain dans le cadre « du Rallye Aïcha des Gazelles ». Diaporama et vidéos ont permis au public de mieux s’immerger dans l’aventure de l’équipage Qazal Dama (Voiture 201).

Elles sont parties le 17 Mars de Paris via le Maroc en 4x4 Izuzu  pour débuter la course le 21 Mars. Après une journée d’installation et de prologue, elles se sont lancées à l’assaut de terrains variés pour des étapes de 170 à 200km  faites de sable, de dunes, de cailloux, d’herbes à chameaux, d’oued, de boue au hasard des parcours connus le matin au départ à 6h et cela pendant 8 jours. Cette course 100% féminine de 18 à 65 ans où 22 nationalités se côtoient, n’a pas pour enjeu la vitesse. C’est une course d’orientation à l’ancienne où tous systèmes électroniques et aide extérieure sont  bannis. Le respect des populations locales et de l’environnement est majeur.

20120325pointW.jpgLe but est de trouver le maximum de balises éparpillées sur l’itinéraire  imposé à l’équipage en totalisant un minimum de kms. Toutefois 300 organisateurs entourent les Gazelles assurant ainsi une totale sécurité. Des journées de 14, 15h où bien des embûches mécaniques, physiques et mentales  attendent les concurrentes avant de retrouver le bivouac le soir et parfois seulement le lendemain, sont leur quotidien. La solidarité et l’entraide entre les équipages restent par contre un point fort.

Relever un tel défi a aussi un coût et la recherche de sponsors est la première étape périlleuse que nos gazelles ont passé avec succès.

Le 29 Mars sonna la fin de l’expédition et permis à tous les équipages de fêter comme il se doit cette belle parenthèse dans leur vie avant de repartir vers Essaouira où une nouvelle fête officielle clôtura le Rallye.

Notre équipage bourguignon engagé pour la 1ère fois a parfaitement tenu sa place en terminant 52ème   sur 129 au classement général des 4x4 et 16ème sur 82 en 1ère participation.

20120330arriveeW.jpg

Que leur reste-t-il aujourd’hui ? La fierté d’avoir relever le défi, d’être allée au bout, de s’être dépassée physiquement et mentalement, des rencontres attachantes, des souvenirs et de merveilleuses émotions. Le Bémol est de ne pas avoir pu être plus proche des populations locales par manque de temps. Toutefois l’association Cœur des Gazelles qui accompagne le rallye dispense soins et dons aux populations des endroits traversés. L’équipage a donné 10% des fonds collectés pour le projet à l’association marocaine Al hidn au service du développement culturel et social des femmes et des enfants.

Leur envie,aujourd’hui, est de recommencer, peut être en quad. Alors bonne chance.

Les gazelles sur les médias régionales

Interview télévisée de Laurence MENEGON et Anne SENCE

Interview sur Radio Bourgogne 



12/04/2012

L’Aventure sportive au Féminin - 15/04/2012 - DIJON

               20120401logobourgogne.jpg


Première Rencontre-Débat sur le Thème :

“ L’Aventure sportive au Féminin”

 

Le 17 Mars  2012 deux dijonnaises Anne SENCE et Laurence MENEGON, prenaient le départ de la 22ème édition du “Rallye Aïcha des Gazelles”.

C’est le seul Rallye Raid 100% féminin. Depuis 1990, il rassemble des femmes de 18 à 65 ans et de 33 nationalités différentes dans le désert Marocain.

Une compétition sans vitesse dans le respect des populations locales et de l'environnement.

Venez nombreuses et nombreux partager leur histoire et vibrer au ryhtme de leur récit.

Anne SENCE
1ére participation de l'équipage
Laurence MENEGON

       L’équipage QAZAL DAMA porte le nom d’une race de gazelle endurante et rapide. Anne la pilote, battante et dynamique, rêve depuis toujours de participer à un rallye automobile. Elle décide de relever le défi du Rallye des Gazelles, et fait appel à Laurence la navigatrice, patiente et volontaire, qui n’hésite pas un instant à la suivre dans cette aventure.

        Dans la vie, elles sont toutes deux mères de famille nombreuse (7 enfants à elles deux), Anne est architecte, Laurence professeur d’anglais et artisan encadreur d’art. Ces multiples casquettes exigent d’elles une organisation et une endurance à toute épreuve, un atout dans cette aventure dans laquelle elles se lancent avec l'objectif de se dépasser et de vivre une expérience humaine hors du commun

 La soirée ouverte au public se déroule      

Le Mercredi 18 Avril à 19h45

Salle Maurice Lombard au Grand Dijon,

40 Avenue du Drapeau 21000 DIJON.

       

Sous le Haut patronage de Monsieur François REBSAMEN

  Sénateur-Maire de Dijon et  Président du Grand Dijon.

 Au plaisir de vous revoir ou de vous rencontrer à l’occasion de cette soirée.

 Pour votre réponse : martine.chomard@femmes3000.fr