Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

07/05/2015

Les Archives Contemporaines de la ville de Dijon-4 Mars 2015

Tous nos remerciements à Madame Éliane LOCHOT, conservateur des Archives municipales, et son équipe pour nous avoir permis de découvrir un autre lieu des Archives de notre ville.

Les Archives de la ville de Dijon détiennent 3 types historiques d'archives selon le découpage instauré pour les archives municipales par l'arrêté du 31 Décembre 1926: Archives anciennes (11éme siècle à 1789) Archives modernes (1790 à 1945) Archives contemporaines ( 1945 à nos jours).

« Le site des archives contemporaines de la ville de Dijon, 17 rue de Colmar, a été inauguré en février 2006 par Madame de Boisdeffre, directrice des archives de France, et Monsieur François Rebsamen, alors maire de Dijon. Le bâtiment conçu dans les années 1970 pour recevoir l’imprimerie du quotidien les Dépêches a été réhabilité en préservant son aspect industriel initial : fermes métalliques, sheds, … Huit kilomètres d’archives y sont actuellement conservés ; ce sont les documents produits par les municipalités et les services municipaux depuis la seconde guerre mondiale, des affiches, cartes et plans, maquettes, photographies,… Tous ces documents d’archives peuvent être consultés en prenant rendez-vous au 03 80 74 53 82. En outre, les élèves de la maternelle  au lycée ainsi que les étudiants sont accueillis rue de Colmar dans le cadre du service éducatif également sur rendez-vous ».

                                   colmar-magasinw.jpgSalle-des-maquettesw.jpg

18/12/2014

Le royaume de l'O - 17 novembre 2014

Un grand merci à Marie Noëlle  Sachot-Drouhin qui vient pour la seconde fois nous conter sa nouvelle aventure au plus près des sommets de l’Himalaya.                           

20141117marienoellew.jpg

Le Mustang Terre Himalayenne :

Trek au Royaume de L'O

Le Mustang, royaume enclavé dans le Tibet, à l’Ouest du Népal est  resté fermé au monde jusqu’en 1992.

20141117mustangw1.jpgCe pays semi-désertique, parsemé de villages entourés de cultures vivrières possède un climat sec et désertique, un été court et chaud et un hiver glacial.  L’agriculture base de toute vie  procure une alimentation essentiellement composée de céréales accommodées en galettes et bouillie, arrosée de thé au beurre rance de yak.

C’est au rythme de la marche, 12 jours à raison de 6 à 7 heures par jour par des dénivelés de 1200m, que notre petit groupe va découvrir ces contrées sauvages et grandioses en traversant de petits villages qui ressemblent à des oasis de vertes au milieu des montagnes désertiques.

20141117mustangw2.jpgArrivés à Katmandu nous  visitons  Pashupatinath, lieu de crémation et centre de pèlerinage hindouiste, puis le stupa de Boudhanath, haut lieu du bouddhisme tibétain. Puis c’est le départ pour Pokara dans la chaîne des Annapurna où nous prendrons un avion pour Jomsom, porte du Royaume de Lo.  Nous y  attendrons nos sherpas et notre guide pour partir dans les profondeurs du Mustang.  Au fil de notre quotidien nous découvrirons  des villages ponctués de chörtens (forme tibétaine de stupas bouddhiques)et de gompas (monastères bouddhistes)  d’une rare beauté, dominés par les hauts sommets culminant à 7000/8000 mètres.

Que retenir de ce périple :

La  grandeur et l’immensité de l’Himalaya,  creuset de la spiritualité et un profond sentiment de liberté, de  dépassement de soi …

                                        Citations de Bouddha :

« La vie n’est pas un problème à résoudre mais une expérience à vivre »

           « Il n’a pas de chemin vers le bonheur, le bonheur est le chemin »

11/05/2014

IKEBANA

 Christine CARON et six de ses élèves ont fait découvrir à un public attentionné à la fois un art et une philosophie.

                     20140408christne2.jpg
                   

 

 

Après quelques explications sur l’origine et l’art de l’Ikebana, chaque élève a pris place à  sa table pour confectionner son bouquet.

Différentes branches de printemps dont certaines étaient fleuries, lilas et pommier, sont proposées aux élèves pour l’élaboration de leur bouquet et un large choix de fleurs est également mis à disposition.

Des vases de différentes matières et de différentes formes sont présentés aux élèves. L’importance du vase est rappelée car il s’agit d’un élément important et son choix reste déterminant dans la construction du bouquet. Le contenant quel qu’il soit s’intègre parfaitement dans la composition jusqu’à se faire oublier.

L’ikebana répond à des codes stricts et précis, il est réalisé et exposé, la plupart du temps, adossé à un mur afin de respecter ses origines sacrées. En effet depuis le 6ème siècle avant JC,  le bouquet est disposé devant l’autel du temple.

Enfin, la lecture d’un haïku en conformité avec la saison,  sert de préambule au bouquet et amène une transition nécessaire permettant le centrage de chaque ikébaniste.

Tous ces détails étant en place, le travail de chacun a pu commencer.

                        10230408christine1.jpg                   20140408eleves.jpg

Durant plus d’une heure,  l’auditoire a pu suivre la mise en forme des bouquets et la variété des constructions malgré des éléments identiques.

Pâques n’étant pas très loin le clin d’œil fut apporté par l’obligation de placer un petit nid et quelques œufs dans le bouquet.

Tout le monde a pu apprécier la dextérité de chacun des élèves qui étaient à des niveaux différents de leur apprentissage.

 Si chaque personne dans le public pouvait avoir sa préférence, les six bouquets furent applaudis, trois vous sont présentés.

 
Les bouquets
 

24/03/2014

Soirée Art Floral Japonais ou IKEBANA-8 Avril 2014

Notre délégation vous invite à venir découvrir l’art floral japonais, pratique ancestrale du pays du Soleil Levant.  Une démonstration  vous sera proposée par  Christine CARON et les Ikebanistes.

Christine CARON est diplômée de l'école SOGETSU de Tokyo et Maître Ikebana de 2éme degré.

20140408ikebana1wjpg.jpg

                                                                 IKEBANA

 C’est en Inde,  au Vème  siècle avant JC, que nait l’ikebana.

Cet art religieux est alors pratiqué par les moines bouddhistes. Il va pénétrer la Chine et s’enrichir du confucianisme ainsi que du taoïsme.

Il se développera au Japon à partir du VIème siècle ou il sera introduit dans les cérémonies religieuses. L’ikebana trouve alors un terrain plus que favorable au Japon ou domine le shintoïsme. Le respect de la nature est primordial.

Jusqu’au  XIIème siècle, Les bouquets seront réalisés par les moines bouddhistes et disposés devant l’autel du temple en guise d’offrande à bouddha.

Puis l’ikebana connait une évolution, il gagne les palais et la noblesse mais aussi les samouraïs et les shoguns. On assiste donc au passage de l’art sacré à l’art laïc.  L’ikebana sort du temple et intègre le tokonoma de la maison japonaise.

 L’ikebana reste un privilège des hommes. C’est à la fin de l’ère Edo (1603 - 1867) que les femmes et les enfants des grandes familles accèdent à l’ikebana.

 L’ikebana est un art qui met en valeur l‘asymétrie, le vide, l’usage d’une structure ternaire l’importance des lignes et des contrastes, l’expression de la vie, de l’émotion, de l’instant.

 Réservez votre soirée et retrouvez nous nombreuses:

                                      Le Mardi 8 Avril à 19h15 au restaurant le Clos du Roy

                                             35 Avenue du 14 Juillet-"Quartier des Grands Crus"

                                                                   21300 CHENÔVE

                                                                  Tel:03 80 51 33 66

  Un verre de l'amitié et une ardoise apéritive accompagneront cette soirée.

Tarifs:

adhérentes: 10,50 €

Non adhérentes: 15,50 €


  Merci de votre réponse au plus tard le Mercredi 2 Avril : martine.chomard@femmes3000.fr

 

08/02/2014

A la découverte des archives historiques de la ville de Dijon

 Notre délégation remercie Mme Eliane LOCHOT, Conservateur en chef des Archives de la ville de DIJON et ses collaboratrices pour nous avoir permis de revivre de grands moments d'histoire de notre ville grâce aux documents exposés et commentés avec passion.

archives17emew.jpg

 

 

Les archives historiques de la ville de Dijon sont conservées, 91 rue de la Liberté dans l’aile du Palais des Etats de Bourgogne. Ce prestigieux bâtiment a été classé monument historique dès 1862.

 

archivesw.jpgL’originalité du service des archives (magasin de conservation, trésor des chartes, salle de lecture) est d’avoir été conçue par le premier architecte du roi, Jacques Gabriel. En 1731, l’assemblée des Etats de Bourgogne lui confie le soin d’édifier un escalier d’honneur menant à la grande salle de réunion. Il doit également adapter « sous le grand degré » et les tribunes de l’escalier, un dépôt pour les archives des Etats de la province. Les rayonnages et armoires en bois de châtaignier, les portes en fer, les tomettes en terre cuite ont été posés sous la conduite de l’architecte Pierre Le Mousseux. Les boiseries de la salle de lecture ont été exécutées par l’agence des sculpteurs dijonnais Saint-Père alors que la cheminée en marbre de Rancé était commandée au marbrier parisien, Jacques Droppy. Ce lieu de conservation des archives, préservé depuis le 18e siècle, confère aujourd’hui un caractère exceptionnel au service historique de la ville de Dijon.

 

Entre%CC%81eTre%CC%81sordesChartesw.jpgSi le bâtiment est remarquable, les documents d’archives le sont tout autant et contribuent au rayonnement de la cité. En effet, dès la concession de la charte de commune en 1187 par le duc de Bourgogne, Hugues III, le conseil échevinal prend soin de conserver les documents émanant de son administration. Les titres les plus précieux sont protégés à l’abbaye saint-Bénigne puis dans la tour des archives de l’église Notre-Dame. Les archives courantes sont classées dans les locaux de la maison commune. Après quelques années d’itinérance, le Conseil de ville s’installe dans la maison du singe (angle des actuelles rue Chabot Charny et de l’Ecole de Droit) puis dans l’hôtel du chancelier Rolin (actuellement siège des archives départementales). La municipalité dijonnaise quitte la rue Jeannin pour s’établir dans l’ancien palais des Ducs et des Etats de Bourgogne en 1831.

 

Nous avons eu un grand plaisir à vous faire découvrir, nos chartes munies des impressionnants sceaux des ducs de Bourgogne, nos collections de cartes et plans et bien d’autres témoignages de la vie des dijonnais du moyen-âge à nos jours.

 

TREKKING au NEPAL, VALLÉE du LANGTANG- 15/11/2013

20131115nepal.jpg

 Notre délégation a eu le plaisir d’accueillir Marie Noëlle SACHOT-DROUHIN qui nous a emmené partager une aventure, un voyage du corps et de l’esprit sur la terre des HIMALAYAS.

Le Népal est le pays du trekking en montagne, des longues randonnées et des expéditions au plus près des sommets de L’HIMALAYA.

 Notre intervenante réalise sa première expédition en octobre 2010 avant de repartir pour un second trekking en 2012 pour le MUSTANG

«  Mon premier trekking au Népal me mènera dans la Vallée de LANGTANG et de HELAMBU. Ces vallées forment la partie centrale de l’HIMALAYA népalais entre le massif des ANNAPURNAS te le massif de l’EVREST.

Dans ce paradis des trekkeurs, l’aventurière découvre des panoramas époustouflants.

 Ce seront 18 jours de marche avec guide et sherpas où se succèderont des zones de végétation et des lieux arides culminant à 3800m ;4500m et 5000m.

De belles rencontres jalonneront cette expédition. Népalais et Thibétains  vivent, malgré leur dénuement, en totale harmonie avec la nature âpre et sévère des montagnes himalayennes. Le Népal est aussi  une destination culturelle où hindouisme et boudhisme ont inspiré les arts népalais.

« N’oublies pas de vivre avec ton cœur, au ras des hommes, pour découvrir le dieu qui est en eux. »

Tashi Namgyal Gyalpo Roi du Zanskar.

 

08/10/2013

Diner Causerie sur la gastronomie - 24 Septembre 2013

 

FrancoiseColin.jpg


A la tête du restaurant « Le Pré-aux-Clerc » de 1958 à 1987 avec son mari, Henri COLIN, puis seule, Françoise COLIN sait ce que « cuisiner et recevoir signifient ».

 

Passionnée par l’art culinaire bourguignon, elle est l’auteur de nombreux ouvrages émaillés d’anecdotes historiques et personnelles.

 


Conquise par un personnage imaginaire créé en 1924 par Marcel ROUFF, journaliste, écrivain et ami de Curnonsky, Françoise Colin remet à l’honneur cet auteur oublié dans son livre « Et Marcel ROUFF créa Dodin-Bouffant » reprenant ce magistrat gourmet dont l’unique passion est la table et la gourmandise.

Pour accompagner notre soirée deux recettes mythiques et imaginaires  tirées de l’ouvrage seront adaptées à nos papilles : Le consommé Adèle Pidoux et le Pot-au­-feu Dodin-Bouffant transformés par le Chef Eric BRIONES du restaurant «  Les Trois Ducs » en Consommé dans l’esprit de la Soupe VGE et le Paleron cuit comme le Pot-au-Feu. D’autres friandises salées et sucrées agrémentèrent ces plats pour le plus grand plaisir de l’auditoire attentif et gourmet.

Pour notre intervenante la Gastronomie ce n’est pas « l’abondance et l’excentricité » mais « l’alliance du bon vin et du bon plat », raffinés et sans excès.

Le terme GASTRONOMIE fut créé par un poète du 19ème siècle, Joseph de BERCHOUX et le mot gastronome n’entra à l’Académie Française qu’en 1825.

Françoise COLIN fut honorée de plusieurs décorations dont parmi elles : le titre de Chevalier des Arts et des Lettres ; Officier de l’Ordre national du Mérite et plus près de notre terroir,  Officier-Commandeur de la Confrérie des Chevaliers du Tastevin.

Nous remercions Françoise COLIN pour son intervention. Nous  saluons son dynamisme mis au service de la gastronomie et de l’art culinaire bourguignon, permettant de promouvoir et mettre en valeur nos recettes qui, du Poulet Gaston Gérard à la tourte de canard Henri COLIN, en passant par les escargots, les œufs en meurette et le bœuf bourguignon, ont fait passer notre cuisine traditionnelle à une renommée nationale et internationale.

Nous remercions Eric BRIONES pour la qualité de son accueil et de ses mets.

trio.jpg

Françoise COLIN - Eric BRIONES - Martine CHOMARD


 

 

 

04/04/2013

26 Avril 2013 Soirée Vins et Parfums

verre-vinW.jpg

                 " Quand le vin rencontre le parfum "                                                                                                      mouilletteparfumW.jpg

                                                                                                                 

 

  L’oenologue et l’olfactologue partagent-ils les mêmes secrets ? 

  La récolte des fleurs répond-elle aux mêmes exigences que celle de la vigne ?

  La personnalité olfactive d’un parfum passe-t-elle par la même mise en surveillance que celle de la vigne ?

        Pour répondre à ces interrogations nous avons le plaisir d’accueillir:

                             Virginie Taupenot- Présidente     et    Les membres de :

                           virginie-taupenotW.jpg      logo-fevbW.jpg

Ces vigneronnes  nous apporteront leur savoir, leur expérience et nous ferons déguster quelques uns de leurs crus pour éveiller notre nez et notre palais aux délices de notre terroir.

                                                    Françoise DONCHE

francoise-donche_givenchyW.jpg

Mais si l’art de la dégustation apporte plaisir et volupté, le parfum, lui, offre une touche de liberté, de rêve et d’intimité. C’est une olfactologue de Parfums GIVENCHY qui nous emmènera sur le sentier en convergence des notes florales, épicées, boisées.


L’alliance des fromages du terroir et des vins de nos hôtes clôturera cette soirée.

Venez nous rejoindre le 26 Avril à 19h

Château de Chassagne-Montrachet

Propriété Famille PICARD

  chassagne-montrachetW.jpg

 5 rue du Château

21190  Chassagne –Montrachet

Tel : 03 80 21 98 60


Réponse obligatoire avant le 15 Avril: martine.chomard@femmes3000.fr-(06 68 04 04 29)

Participation :

         - Membres "Femmes 3000 Bourgogne"et "Femmes et Vins de Bourgogne: gratuit

         - Non adhérents: 10 €

02/04/2013

Soirée Vernissage Raphaëlle Jouffroy

            Depuis 1991, de nombreuses expositions en France, en Europe, au Canada et aux USA ont   accueilli  Raphaëlle JOUFFROY.

20130321raphaelleW.jpg

                 C’est à la sculpture qu’elle a consacré de longues années puis choisit la technique de la gravure pour exprimer ses émotions, un passage de coloriste chez HERMÈS et le travail en polychromie pour jongler avec les tons et les teintes.

                                         Pour Raphaëlle « L’art est un hymne à la vie ».


               Le 21 Mars  2013 c’est à DIJON que cette artiste bourguignonne reçue par la Galerie  l’Espace de L’Encadreur et Femmes 3000 Bourgogne, expose ses œuvres jusqu’au 27 Avril.

          Un public de 200 personnes s’est déplacé au vernissage en présence de l’artiste et a été séduit par son travail.

         Ses œuvres sont les traces de moments vécus, de souvenirs et s’élaborent en noir et blanc dans ses gravures épurées et  dans ses toiles où couleurs et lumières illuminent ses créations.

        Au delà de la maîtrise de la technique, vous serez ému par la sensibilité, l’harmonie et le réalisme de son travail.

        « L’art c’est essayer de comprendre » Raphaëlle JOUFFROY aime à citer GIACOMETTI.

08/03/2013

Vernissage Raphaëlle Jouffroy - 21 mars 2013

 

A l’occasion de la Journée internationale de la Femme,

La Délégation Femmes 3000 Bourgogne met à l’honneur une artiste bourguignonne

 

Raphaëlle JOUFFROY

20130308raphaelle.jpg

 

     Peintre, sculpteur et graveur avant tout, elle fut coloriste chez Hermès. Son travail se nourrit de voyages et de rencontres et ses œuvres sont le reflet de ses émotions et de ses sensations.

 

Venez découvrir cette artiste aux multiples talents lors de sa prochaine exposition. 

Galerie  l’Espace de l'Encadreur

                                  Vernissage de l’exposition en présence de l’artiste

                                                 Jeudi 21 Mars de 19 à 23h

                                                            30 rue Charrue

                                                              21000 DIJON

                                                      Tel : 03 80 30 76 56     

20130308encadreur.jpg